Un changement d’alimentation estival en toute quiétude

alimentation estivale

L’été pointe le bout de son nez. Habits, environnement, climat… Tout change après les longs mois passés à lutter contre le froid. Et notre alimentation est également concernée par ce chamboulement. Pour passer d’une alimentation riche à une alimentation plus légère, plus « mesurée », une transition s’impose. Notre corps pourra ainsi s’habituer progressivement à ce changement. Voici quelques astuces pour réussir ce passage obligé en toute quiétude.

L’hiver : une alimentation riche en gras… pourquoi ?

En hiver, notre corps a besoin d’un supplément de lipides et de glucides. Cela aide l’organisme à augmenter et garder la chaleur corporelle.
Ensuite, avec les journées plus courtes, il y a moins de lumière. Ceci implique une (légère) augmentation de stress, anxiété… Ce qui incite souvent à manger (beaucoup) plus pour nous sentir bien dans notre peau.
Enfin, les fêtes, qui se succèdent, augmentent naturellement la quantité des calories que l’on ingère, par rapport à d’habitude.
Pourtant, il est possible de manger léger et équilibré en hiver ; c’est même conseillé. Il suffit de choisir les bons aliments. Fruits et légumes de saison, poissons gras et viande rouge… Il faut simplement opter pour ceux qui apportent de la vitamine C, des protéines et des oméga 3. Ces éléments  assurent au corps le maximum d’énergie, sans pour autant faire augmenter le stockage des graisses.

L’été : une saison durant laquelle on a envie de manger léger

En été, manger léger est de mise. C’est normal après les calories accumulées durant les fêtes de fin d’année et de la nouvelle année particulièrement. On se sent ballonné, et l’envie de faire un régime minceur arrive naturellement.
Pourtant, il ne faut pas tout de suite penser à cela. Un régime qualifiable « de transition » est à voir. Ainsi, baisser progressivement les calories est nécessaire pour que le corps et l’organisme s’adaptent aisément.
Ici, il est également important de se tourner vers les fruits et légumes de saison. Par ailleurs, optez pour des viandes blanches et des poissons gras. Cela permettra de faire le plein de nutriments, de vitamines et de protéines ; sans laisser de côté les calories. Car, contrairement aux idées reçues, mieux vaut équilibrer ses repas, plutôt que de risquer de tomber dans des régimes hypocaloriques. Ce qui pourrait affaiblir notre organisme.

Le changement d’alimentation estival : Comment réussir la transition ?

Pour résumer, le changement d’alimentation est un passage obligé entre les saisons froides et chaudes. Pour que cela se fasse sereinement, pensez à « faire le pont ». En d’autres termes, ne pas changer drastiquement les habitudes. Le mieux est juste de changer progressivement les aliments qui composent vos assiettes. Remplacer la viande rouge et les lardons de l’hiver par des viandes blanches ainsi que du poisson. Choisir des fruits gorgés de soleil ainsi que des légumes estivaux. Ceux-ci apporteront les vitamines et les protéines nécessaires pour que le corps s’adapte à l’intersaison, puis à la chaleur.
Par ailleurs, n’hésitez pas à prendre des compléments alimentaires pour faciliter la « transition digestive ». Des produits de qualité pour garantir une bonne hygiène digestive sont disponibles sur le marché à cet effet.
Enfin, il est impératif de s’hydrater régulièrement. Faites-le notamment au moment de l’intersaison. Cette dernière met effectivement nos défenses immunitaires à rude épreuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.