Huile essentielle de Gaulthérie, authentique panacée amérindienne

gaulthérie

La gaulthérie était connue et utilisée depuis fort longtemps par les amérindiens, pour des pathologies inflammatoires. Les Indiens en effet faisaient une consommation énorme de gaulthérie, tant par voie interne, contre les maladies infectieuses, pour faire tomber la fièvre, que par voie externe, pour soulager leurs douleurs et cicatriser leurs blessures.

Un peu d’histoire

Au début du XIXe siècle, les Iroquois préparaient le “Swains panacea“, en faisant ainsi macérer la gaulthérie. Cette préparation avait alors la réputation de guérir tous les maux…, telle une authentique panacée, à l’image du ginseng asiatique…

Les Indiens Inuits du Canada mâchent notamment les feuilles pour calmer la douleur ainsi que la fièvre, et contrer ainsi les maladies infectieuses. Ils les prennent également en application locale pour soigner les blessures. Aux Etats-Unis, la médecine populaire préconise toutefois l’infusion de feuilles contre les diarrhées et comme astringent.

Les Indiens Iroquois, Ojibwa et Algonquin consomment par ailleurs les fruits dans leur alimentation.

Vers 1815, à Paris, le pharmacien Boyveau copia par conséquent cette préparation et formula un produit appelé Rob de Laffecteur qui eut par ailleurs un retentissement inouï.

Quelles sont les propriétés pharmacologiques de l’huile essentielle de Gaulthérie ?

Propriétés anti-inflammatoires et analgésique :

Anti-inflammatoire circulatoire, la gaulthérie inhibe en effet les prostaglandines et la libération de médiateurs de l’inflammation comme la bradykinine. Également antispasmodique et analgésique (antidouleur non opiacé), cette huile essentielle est anticoagulante et antiagrégante plaquettaire, mais à la différence de l’aspirine, elle favorise la cicatrisation.

Elle est en outre très utilisée en applications locorégionales, comme protectrice vasculaire, pour des affections vasculaires périphériques.

Propriété fébrifuge :

L’huile essentielle de gaulthérie couchée est donc fébrifuge par vasodilatation et sudation.

Propriétés positivantes :

Cette huile essentielle induit une dilatation des vaisseaux et devient en outre rubéfiante quand sa teneur est comprise entre 10 et 30 %.

Autres propriétés :

  • Hypotensive
  • Hépato stimulante
  • Décongestionnante pelvienne
  • Vulnéraire
  • Antirhumatismale
  • Antibactérienne et antioxydante
  • Antispasmodique
  • Antitussive

L’huile essentielle de Gaulthérie requiert-elle des précautions d’emploi ?

  • Cette huile essentielle est interdite par voie interne
  • Contre-indiquée chez la femme enceinte ou allaitante ainsi que chez l’enfant de moins de 6 ans
  • Irritation cutanée possible à l’état pur
  • Ne pas avaler ! Sa toxicité par voie orale est bien connue et provoque des convulsions, de la diarrhée ainsi qu’une paralysie respiratoire
  • Contre-indiquée en cas d’hémophilie, d’allergie à l’aspirine, d’ulcère gastroduodénal ou de gastrite
  • Ne pas diffuser, ni inhaler, ni mettre dans l’eau du bain
  • Voie cutanée seule essentiellement préconisée
  • Contre-indiquée chez les patients traités aux anticoagulants ainsi qu’aux antiagrégants plaquettaires

Sources bibliographiques médicales et essais cliniques :

 

Clémentine. M.
Rédactrice d’articles scientifiques
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *