Comment soigner les durillons ?

durillons

Que nous en ayons conscience ou non, nos pieds jouent un rôle capital dans notre vie quotidienne. Ils influent directement sur notre bien-être comme sur tout le reste de notre organisme. Par conséquent, nos pieds ont un impact sur notre qualité de vie. Les petites aptitudes élémentaires dont nous disposons tels que se lever, se déplacer, danser, aller au travail, faire du shopping, courir le marathon,… ne sont que quelques-unes des activités qui font de nous une personne autonome.

Nos pieds subissent beaucoup. Ils sont enfermés des heures dans des chaussures inadaptées. Quelquefois trop serrées, trop amples, inconfortables, voire tortionnaires,… un quotidien loin d’être sain. Bref, nous les malmenons sans trop faire exprès ! Et à un moment donné, forcément, ils réagissent. Nous sommes alors confrontés à des désagréments parfois très gênants comme ces fissures aux talons, ces orteils fendillés ou ces accumulations de peaux sèches. Si vous êtes sujets à ces derniers, notamment à des durillons, voici nos conseils pour les soigner.

Qu’est-ce qu’un durillon ?

Les durillons sont d’épaisses couches de peau durcies. Ils se développent en général à la suite de frottements ou de frictions répétées accompagnés de pressions. Ces excroissances sont
incommodantes et inesthétiques. Il convient de savoir que ceux-ci sont des réactions naturelles de notre corps par rapport à ces agressions. Les durillons au niveau de la plante des pieds sont dus à une démarche inappropriée. Cela peut être causé par des chaussures mal ajustées, des escarpins à talons hauts, des sandales qui manquent de souplesse au niveau des semelles ou également des chaussures sans chaussettes… Affection généralement bénigne, le durillon peut s’infecter dans certains cas. En effet, passant la plupart de leur temps dans un environnement fermé et humide, les pieds sont un endroit idéal à la reproduction des bactéries.

Comment soigner les durillons ?

La plupart du temps, les durillons n’ont besoin de traitement que s’ils causent de l’inconfort ou des douleurs. Normalement, le simple fait d’éliminer leur source de friction ou de pression les fait progressivement disparaître. Toutefois, pour les soulager ou donner un coup de pouce à la guérison, vous pouvez opter pour ces quelques conseils et remèdes.

Des pansements durillons

Les Pansements Durillons Boîte de 6 de Compeed peuvent être utilisés sur les durillons déjà formés. Non seulement ils restent en place plus de 24h, mais ils offrent également une protection contre les frottements. Ils garantissent un amortissement de la pression grâce à leur effet coussinet. Leur utilisation apporte un soulagement immédiat en cas d’inconfort ou de douleur et aide à accélérer l’élimination des durillons.

Les Durillon 5 Pansements de Urgo, quant à eux, sont utilisés dans le traitement des durillons et des callosités. Ceux-ci sont généralement localisés sous la voûte plantaire. Ils se matérialisent sous la forme d’une peau surépaissie liée aux frottements répétés et pressions douloureuses. Les pansements apaisent la douleur dès leur application en supprimant les zones de pression. Ce produit ramollit et élimine le durillon en douceur par effet émollient grâce à l’action hydratante de la glycérine, associé à l’action de la masse hydrocolloïde.

Gardez vos pieds hydratés

Appliquez régulièrement un baume ou une crème nourrissante, de préférence après un bain ou une douche. Ces rituels préparent la peau, aux soins, qui devient plus douce et plus absorbante. En plus d’adoucir et de guérir les callosités existantes, ce geste empêchera leur formation.

Retirez régulièrement les durillons

Après avoir pris votre bain, utilisez une pierre ponce et retirez délicatement les peaux mortes et les callosités. Formée d’une combinaison d’eau et de lave, la pierre ponce est un produit naturel conçu pour éliminer les peaux rugueuses des pieds, des coudes et des mains. Dans le cas où vous remarqueriez un abcès ou du pus provenant de votre durillon, vous avez probablement affaire à une infection.

Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un podologue. Il vous prescrira un antibiotique pour éliminer l’infection.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.