Le guide d’apprentissage de l’allaitement maternel, tout ce qu’il faut savoir !

allaitement

Donner le sein est un acte naturel qui s’apprend. Dans les sociétés modernes, les femmes ne voient pas souvent d’autres femmes allaiter, et n’ont pas toujours des amies expérimentées ou des membres de leur famille dont elles peuvent apprendre quelque chose. Certaines femmes allaitent très facilement dès le premier jour et ne rencontreront jamais aucun problème. Cependant, beaucoup rencontrent des difficultés ou ont des questions à un moment sur leur chemin. Quand cela arrive, la plupart des femmes ont besoin d’encouragement et d’un soutien avisé pour poursuivre avec succès leur allaitement maternel.

Pourquoi choisir l’allaitement maternel ?

Le choix d’allaiter ou de nourrir son bébé avec des substituts du lait maternel est du ressort de la mère. Elle ne peut cependant faire ce choix sans avoir été correctement informée, ou si on ne lui offre pas l’opportunité d’allaiter. Les mères ont souvent de mauvaises informations en provenance de nombreuses sources.

Une approche positive peut augmenter l’incidence et la durée de l’allaitement maternel. Les femmes devraient avoir une réelle possibilité d’allaiter, après avoir reçu une information éclairée sur le lait maternel et les substituts, ainsi que sur l’allaitement maternel et l’alimentation au biberon.

Le lait de femme contient des hormones, des facteurs de croissance, des cytokines ainsi que des cellules immunocompétentes, etc., et possède également de nombreuses propriétés biologiques. Sa composition varie en fonction de l’âge de l’enfant, de son terme, et du moment de la tétée. L’allaitement maternel permet notamment une croissance normale.

L’allaitement maternel est en effet un réel bénéfice sur le plan cognitif, dont il serait dommage de ne pas faire bénéficier l’enfant. Si sa durée est supérieure à 3 mois, l’allaitement maternel exclusif diminue l’incidence et la gravité des infections digestives, ORL et respiratoires. Prolongé idéalement 6 mois, l’allaitement maternel exclusif permet en outre une réduction du risque allergique chez les nourrissons à risque (père, mère, frère ou sœur allergique). Il participe également à la prévention ultérieure de l’obésité pendant l’enfance et l’adolescence. Parvenus à l’âge adulte, les enfants allaités ont une tension artérielle et une cholestérolémie inférieures à celles des enfants nourris au lait artificiel.

Comment réussir une bonne prise au sein par bébé ?

Immédiatement après la naissance, le bébé en bonne santé cherche instinctivement à téter. Durant les deux premières heures de vie, le bébé est alerte, actif et de fait prêt pour téter.

Placé sur le ventre de sa mère, un bébé en bonne santé et né à terme est toutefois capable de ramper vers le sein. L’expulsion du placenta est favorisée par une production augmentée d’ocytocine maternel, elle-même stimulée par le contact du bébé sur le mamelon.

Certains bébés ont besoin de deux heures ou plus, et d’autres peuvent ne pas être prêts à téter avant de se réveiller de leur premier sommeil. Le processus de la naissance ne se termine que lorsque bébé passe d’une alimentation placentaire à une alimentation mammaire.

Une bonne prise de sein ressemble à cela :

  1. La bouche du bébé est largement ouverte et les lèvres sont retroussées. La lèvre inférieure est particulièrement retroussée, et le menton du bébé touche le sein de la mère.
  2. Le mamelon se trouve loin en arrière dans la bouche du bébé, avec son extrémité touchant la jonction palais dur/palais mou du bébé.
  3. Le bébé tète en faisant deux mouvement simultanés : la mâchoire inférieure qui va de haut en bas et une ondulation musculaire péristaltique qui va de l’extrémité de la langue vers l’arrière. La langue est parfois visible au-dessus de la lèvre inférieure. Cette action presse le lait à l’extérieur, hors des sinus lactifères, à travers les lèvres vers l’arrière de la bouche du bébé.
  4. Le bébé tète avec des mouvements brefs au début, mais le rythme change pour une succion plus profonde et lente quand le flux de lait arrive. Le bébé fait des pauses (déglutition) et celles-ci s’allongent au fur et à mesure de la tétée.
  5. Les joues du bébé sont rebondies et non creusées.

En revanche, voici une mauvaise prise de sein :

  1. Le bébé tète ou mâche seulement le mamelon, avec ses lèvres, ses gencives ou sa langue.
  2. La bouche n’est pas largement ouverte et le bébé tète ses lèvres.
  3. Les lèvres et les gencives pressent le mamelon au lieu de l’aréole.
  4. La langue peut être mal placée, bloquant la protrusion du mamelon dans la bouche du bébé.
  5. Les joues sont creusées.

Petites astuces pour un allaitement maternel réussi :

  • Permettez au bébé de rester en peau-à-peau dès la naissance et jusqu’à ce qu’il ait eu le temps de terminer sa première tétée.
  • Interagissez avec votre bébé à votre propre rythme.
  • Laissez le bébé commencer à téter quand il montre qu’il est prêt.

Combien de fois faut-il allaiter bébé dans la journée et durant combien de temps ?

L’allaitement maternel sans restriction est en outre la clé pour établir la production de lait et prévenir de nombreuses difficultés. Cela veut dire donner le sein au bébé à chaque fois qu’il montre de l’intérêt pour le sein, le jour comme la nuit. Cela veut dire également laisser le bébé terminer la tétée et le laisser quitter le sein spontanément.

Ce qu’il faut comprendre au sujet de l’allaitement maternel :

Le lait maternel est plus rapidement et mieux digéré que ses substituts. Durant les premières semaines, la plupart des bébés allaités ont besoin de plus de tétées que les bébés alimentés avec des substituts. Tous les nouveau-nés ont besoin de repas nocturnes, et les bébés allaités peuvent se réveiller plus fréquemment, mais il est beaucoup plus facile d’allaiter que de préparer puis donner un biberon. Les hormones de l’allaitement peuvent aider les mères à se rendormir rapidement après une tétée.

Les bébés ont des comportements multiples. Ils peuvent avoir besoin de téter aussi souvent que 10-15 fois ou aussi peu que 6-8 fois en 24 heures.

Certains tètent rapidement, d’autres lentement. D’autres encore tètent en pointillé et les tétées s’entrecoupent de petites siestes, d’autres tètent plus constamment. Certains bébés veulent un seul sein, d’autres veulent les deux. Tous ces comportements conviennent, mais si le bébé tète tout le temps, semble toujours insatisfait et ne prend pas de poids, alors cela peut être un signe que le bébé ne prend pas assez de lait au sein.

Un bébé ne peut pas être sur-nourri avec du lait maternel. Les bébés naissent avec un contrôle de l’appétit qui correspond aux besoins de son corps. Le bébé peut téter aussi souvent et aussi longtemps qu’il le souhaite.

Petites astuces :

  • Laissez votre bébé téter sans faire attention à l’heure, en le laissant toujours interrompre spontanément la tétée.
  • Laissez votre bébé faire des pauses de temps en temps, le sein dans la bouche. Le bébé peut, soit laisser le sein car il est satisfait, soit avoir besoin d’une courte pause.
  • Ne pas enlever le bébé du sein avant qu’il ne signale qu’il en a assez. Le bébé le signale en lâchant le sein et en refusant de le prendre à nouveau, ou en s’endormant.
  • Si vous devez enlever le bébé du sein, « casser » la succion en introduisant un doigt entre la langue du bébé et le bout de sein avant d’enlever le bébé, pour prévenir les blessures des bouts de sein.

Comment savoir si bébé a faim ?

Les pleurs de faim d’un bébé sont le dernier signe désespéré après une série de signaux qui montrent qu’il est prêt pour une tétée. Le bébé fait des mouvements de succion caractéristiques avec la langue. Il commence à saliver et avec une intensité qui va en augmentant, ses mains et ses doigts touchent sa bouche. Il tourne sa tête de droite à gauche, cherchant le sein. Tous ces signaux montrent en effet que le bébé est prêt à téter. Idéalement, un bébé devrait toujours être allaitéavant de commencer à pleurer, car un bébé stressé est moins facile à mettre au sein.

Laissez-vous conduire par bébé, il sait de quoi il a besoin. Vous ne pouvez pas forcer un bébé à téter s’il n’en a pas envie. Le bébé sera mieux nourri si vous répondez à ses signaux. Après une courte pause, vous pouvez lui proposer à nouveau le même sein, pour être sure que votre bébé reçoive le lait de fin de tétée. Il le prendra s’il en a besoin. Un bébé enlevé du sein et placé à l’autre sein avant d’être prêt, peut ne pas recevoir le lait de fin de tétée et peut rester affamé.

Pas assez de lait maternel ?

Beaucoup de mères connaissent des moments critiques où la demande actuelle du bébé excède la production de lait. Les bébés grandissent par pics de croissance, donc cela peut arriver y compris en allaitant sans restriction. De tels épisodes de production insuffisante de lait peuvent également être dus à une prise du sein incorrecte, une restriction de la fréquence et de la durée des tétées ou une inhibition du réflexe d’éjection.

Petites astuces :

  • Vérifiez et améliorez la prise du sein par bébé. Parfois, une toute petite variation de la position du bébé au sein l’aidera à avoir une prise plus large et à prendre un peu plus de sein. Même un millimètre de plus peut faire la différence pour une succion efficace.
  • Espacer les tétées ne va pas permettre d’épargner plus de lait. Le sein n’est pas un container mais une usine où plus la demande est importante, plus l’offre est grande.
  • Ayez autant de contacts peau à peau que possible avec votre bébé pour stimuler son envie de téter.
  • Offrez au bébé le sein dès qu’il montre des signes de faim, le jour et la nuit.
  • Offrez le second sein à chaque tétée, mais ne vous inquiétez pas s’il le refuse. Le bébé connaît ses besoins nutritionnels. On ne peut pas forcer un bébé à téter quand il est rassasié.
  • Evitez les sucettes qui peuvent diminuer l’envie du bébé pour le sein et ainsi diminuer la stimulation et la production de lait.
  • Ne pas utiliser d’aliments de complément pour un bébé bien portant avant qu’il ait six mois.
  • Buvez quand vous vous sentez assoiffée, mais il n’est pas nécessaire de boire des boissons supplémentaires pour allaiter.

Trop de lait maternel ?

Le bébé régule la quantité de lait dont il a besoin. Cependant des pratiques erronées comme une mauvaise prise du sein ou enlever le bébé trop tôt du sein, peut, chez certaines femmes, s’accompagner d’une surproduction. Le bébé essayera alors d’avoir une quantité plus importante de lait de début de tétée au second sein dans sa quête des calories du lait de fin de tétée.

N’enlevez pas le bébé du sein avant qu’il n’ait spontanément terminé. Certaines mères interprètent mal une petite pause dans la succion et pensent de fait que le bébé a terminé.

Les bouts de seins douloureux et blessés

Les douleurs aux bouts de sein peuvent notamment survenir au début de l’allaitement, particulièrement quand les compétences à réussir une bonne prise du sein et un allaitement avec des tétées fréquentes sont en cours d’acquisition. La mauvaise prise du sein par le bébé est la cause principale de douleurset de blessures des bouts de sein. La restriction des tétées peut avoir comme conséquence des engorgements qui à leur tour induisent en définitive une mauvaise prise du sein.

Quelques conseils pour un allaitement maternel serein :

  • Si le bébé prend bien le sein, le bout de sein ne peut pas être blessé et toute douleur devrait disparaître immédiatement. Un bébé qui prend correctement le sein ne peut pas endommager le bout de sein. Poursuivre en allaitant correctement peut faciliter la guérison d’un sein blessé. La guérison devrait se faire dans les 24 heures si le bébé est correctement placé. La durée de
    la tétée ne cause ni n’aggrave la douleur des mamelons ; une mauvaise prise de sein, si.
  • Lavez les bouts de sein enlève les sécrétions protectrices de la peau et peut facilement conduire à des blessures. Quand vous prenez un bain ou une douche, il ne faut pas mettre de savon ou de gel douche sur les bous de sein.
  • Maintenir les bouts de sein au sec et à l’air si possible. Il n’est pas nécessaire de porter un soutien-gorge la nuit.
  • Évitez les téterelles ou bouts de sein en plastique. De tels accessoires diminuent l’efficacité de la succion du bébé au sein.

Si la douleur persiste au delà de 24 à 48H, c’est un signe que le bébé n’a toujours pas une prise du sein correcte ou que la mère souffre d’une infection au Candida Albicans ou d’une dermatite. Dans ce cas, il faut consulter votre médecin traitant.

 

Clémentine. M.
Rédactrice d’articles scientifiques
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *