Quels sont les différents remèdes naturels pour traiter l’angine ?

angine
Merci de partager à vos connaissancesShare on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Le mal de gorge se manifeste par une gorge douloureuse à la déglutition, sensation de brûlure ou de picotements. L’origine infectieuse (angine, rhino-pharyngite) est toutefois fréquemment observée mais l’irritation de la gorge peut également être due à un air trop sec, à l’inhalation de poussières de fumée de tabac, à une mauvaise utilisation de la voix ou au passage d’un objet inhabituel (arête de poisson par exemple). Une angine est d’abord une infection microbienne des amygdales et/ou de l’oropharynx causée essentiellement par un micro organisme (virus ou bactérie). La majorité des angines est causée essentiellement par un virus. Dans 25% des cas environ, l’angine est par conséquent d’origine bactérienne (streptocoque bêta hémolytique du groupe A ), justifiant la prescription d’antibiotiques.

 

Quels sont les symptômes d’une angine ? Quelle est la différence entre une angine virale et une angine bactérienne ?

Angines à Streptocoque

Angines virales 50 à 90% des cas

Épidémiologie

Hiver, printemps. Pic d’incidence entre 5 et 15ans. Jamais après 25ans, quasiment jamais avant 3 ans

Toute l’année

Test Angine= test de diagnostic rapide

Le test angine permet de déterminer l’origine bactérienne de votre mal de gorge en procédant à un écouvillonnage de vos amygdales. Il met évidence la présence de streptocoque bêta-hémolytique. Si l’origine est bactérienne, une antibiothérapie est alors indispensable .

Depuis 1999, les experts ont donc décidé lors d’une conférence officielle (une conférence de consensus) que seules les angines potentiellement dangereuses, c’est à dire celles dues au streptocoque A bêta-hémolytique devaient être traitées par un antibiotique et essentiellement si la personne atteinte a moins de 25 ans.

Exacto® Streptatest…

Signes généraux

Début brutal

  • Dysphagie intense
  • Pas de toux
  • fièvre élevée > 38°C

Début progressif

  • Dysphagie modérée
  • Toux, enrouement
  • Diarrhée, arthralgies, myalgies

Signes locorégionaux

Érythème pharyngé intense + exsudats

  • Adénopathies satellites sensibles (ganglions au niveau du cou)
  • Éruption scarlatiniforme

Vésicules

  • Conjonctivite

Complications d’une angine mal soignée

Scarlatine

  • Rhumatisme articulaire
  • Complications rénales: glomérulonéphrites

Pas de complication, guérison spontanée en 3 à 4 jours

Traitement de l’angine

Antibiotique

  • Antalgiques
  • Antipyrétiques

Antalgiques

  • Antipyrétiques

 

Le score de mac Isaac


Ce score en 4 items (fièvre >38°C, Présence d’exsudats, adénopathies cervicales, absence de toux, âge) permet d’évaluer le risque d’angine à streptocoque A.
Pour faire le test, cliquer sur ce lien

 

Autre angine

En dehors des angines rouges (érythémateuses) et blanches (érythématopultacées), il existe en effet d’autres formes d’angine plus rares: vésiculeuses (avec ulcération), pseudo-membraneuses ou à fausses membranes, ulcéreuses et ulcéro-nécrotiques. Leur diagnostic nécessite cependant des examens de laboratoire complémentaires selon la suspicion du cas.

  • Certaines sont bactériennes: angine de Vincent (ulcéreuse), angine syphilitique (ulcération indurée), angine gonococcique (rouge avec plus ou moins d’exsudat), angine diphtérique (avec des fausses membranes). Ces angines nécessitent elles aussi d’un traitement antibiotique ciblé selon le diagnostic.
  • D’autres sont virales: mononucléose infectieuse (fausses membranes non adhérentes), herpangine (vésiculeuse)…

 

Qu’est ce qu’un enrouement ?

Un enrouement correspond de fait à une altération du timbre de la voix. C’est effectivement un trouble des cordes vocales, qui ne vibrent plus normalement. La voix devient d’ailleurs plus basse, rauque, et parfois quasi inaudible, ce que l’on appelle aussi: “extinction de voix”. L’enrouement peut également s’accompagner de toux ou de maux de gorge.

 

Causes de l’enrouement

Les origines sont donc diverses : laryngite, atmosphère trop sèche ou enfumée, nodosités bénignes sur les cordes vocales en raison d’une sollicitation trop forte.

 

Qu’est ce qu’une pharyngite

La pharyngite est par conséquent une inflammation du pharynx. Chez l’enfant, on observe néanmoins plus fréquemment une rhino-pharyngite, c’est à dire une inflammation du rhino-pharynx. Cette dernière est en définitive d’origine virale, causée par les rhinovirus.

 

 

Prévention d’une angine. Comment éviter les angines ?

L’angine se transmet essentiellement par les contacts oraux, les projections de salive. Ainsi pour éviter la transmission de l’angine :
  • Utiliser des mouchoirs en papier

  • Mettre sa main devant la bouche en cas de toux

  • Se laver fréquemment les mains

  • La personne malade n’est plus contagieuse 24 à 48 heures après le début du traitement

 

Conseils sur les maux de gorge

HYDRATER

  • Utiliser un humidificateur d’air (Fontaine d’arômes) ou des récipients d’eau placés par ailleurs contre les radiateurs, cela calme les irritations de la gorge et donc modère la toux.
  • L’assèchement de la muqueuse pharyngée augmentant cependant la sensation de brûlure, il est conseillé de boire beaucoup d’eau. Privilégiez les boissons chaudes avec du miel (miel citron par exemple). Boire permet de diluer les virus et donc de limiter le risque d’avoir une toux.
  • Manger essentiellement des aliments sous forme liquide pour diminuer la douleur à la déglutition.
  • Sucer des pastilles pour les maux de gorge. l’hyper salivation provoquée par la succion contribue à la guérison (ActivoxDrillLysopaïneOropolisStrepsilsValda…)
  • Nettoyer également le nez au sérum physiologique (Spray nasal Cooper®)

 

PROTÉGER

  • Éviter de manger des aliments trop acides (jus de citron, vinaigre) ou trop salés (chips, biscuits salés pour l’apéritif) afin de ne pas irriter la muqueuse de la gorge.
  • Protéger le cou et la gorge du froid par une écharpe ou un foulard surtout en hiver.
  • Éviter les courants d’air
  • Ne pas forcer sa voix. Le repos vocal doit être observé pendant 2 à 3 jours.
  • Environnement: L’hiver, garder une température de la maison entre 18 et 20°C, humidifier l’atmosphère . Bien aérer les pièces de la maison et en particulier  la chambre. Utilisez un diffuseur d’huiles essentielles (Fontaine d’arômes) avec un mélange d’huiles essentielles purifiantes (PRANAROM Aromaforce Spray Purifie L’air, Respir®, Respir® Spray Air pur 50ml Menthe Citron) qui va purifier l’atmosphère et dégagera les voies respiratoires. Le nettoyer au moins une fois/semaine.
  • Éviter de fumer ou de s’exposer à la fumée secondaire, car la fumée de tabac irrite les sinus et les voies respiratoires: consulter notre fiche conseil: Tabac. Le tabac favorise la toux, en particulier la fameuse toux du fumeur (ou BPCO).
  • Éviter l’alcool et les aliments épicés car ce sont des irritants. Ils augmentent la douleur au niveau de la gorge.

Conseils en cas d’enrouement ou d’extinction de voix

Éviter de parler.
Le repos vocal est indispensable. Il ne faut ni forcer sa voix, ni même chuchoter

Les règles hygiéno-diététiques en cas d’angine sont aussi valables en cas d’enrouement.

Hydrater la muqueuse pharyngée: Les principaux signes cliniques d’une mauvaise hydratation des muqueuses de la sphère ORL sont d’abord une fatigabilité vocale, ensuite une dysphonie, ainsi qu’une toux asthmatique, une brûlure rétro sternale, et en définitive une hyper kinésie voire un spasme laryngé. Le mucus lubrifiant du conduit vocal a cependant un rôle antiseptique, décongestionnant, anti-œdème et il facilite donc le drainage de l’arbre respiratoire.

Sucer des pastilles Gelovox à l’acide hyaluronique pour garder la muqueuse pharyngée humide.

 

Comment soigner une angine

Le traitement d’une angine est indissociable des règles hygiéno-diététiques.

Le traitement sera différent selon qu’il s’agit d’une angine virale ou bactérienne.

  • En cas de suspicion d’angine virale, seul le traitement symptomatique à visée antipyrétique et à visée antalgique (traitement local et anti œdémateux) est recommandé par l’ANSM.
  • Chez l’enfant entre 5 à 15 ans, on s’orientera plus facilement vers une angine bactérienne à streptocoque hémolytique du groupe A. (avec traitement antibiotique)

 

TRAITEMENT DE BASE

Traitement local

CollutoireHexaspray®, Collu-hextril®, Drill® Maux de gorge Collutoire, Colludol® 1 pulvérisation 6/jour.

  • Pastilles à sucer pour adoucir et désinfecter la gorge à base de lysosyme, de biclotymol, d’anesthésique local et d’énoxolone: Drill®Strepsils®, Solutricine®, Hexalyse®, Lysopaïne® Comprimés à sucer.

  • (Strefen®) à partir de 12 ans, contre indiqué chez la femme enceinte et en cas d’ulcère gastro duodénal.
  • Pastilles d’origine naturelle:  à base de mucilages, agissant en apaisant la muqueuse de la bouche et de la gorge

Gelovox®, Voxlysopaïne®…

Conseils

Éviter l’utilisation d’un anesthésique bucco pharyngé (lidocaïne, téracaïne…) juste avant les repas ou boissons pour éviter les fausses routes. L’utilisation d’un antiseptique (collutoire ou pastilles à sucer) ne doit pas dépasser 5 jours (risque de déséquilibre de la flore microbienne normale de la cavité buccale.

Préférer les pastilles à sucer sans sucre si vous êtes diabétique (Drill® sans sucre, Lysopaïne® Comprimés à sucer, Oropolis® , Strepsil® sans sucre…).

Antiseptiques

Les sels de Bismuth permettent une bonne désinfection de la sphère ORL (Suppositoires Biquinol®, Pholcone® Bismuth).Les sels de bismuth sont éliminés de façon sélective par les glandes salivaires via le système lymphatique.Contre-indications: Allergie à l’un des constituants. Contre indiqué avant l’âge de 6 ans.

Précautions d’emploi: ne pas utiliser le bismuth plus de 3 jours de suite sans avis médical.

 

Anti-œdémateux

Sirop ou comprimés à base d’enzyme (alpha-amylase) diminuant l’œdème et l’inflammation: Mégamylase®, Maxilase®

Analgésiques et antipyrétiques

Paracétamol à privilégier (Dolipraneoro®)

Anti-inflammatoires: Ibuprofène

Advil®, Advilcaps®, ADVILEFF®, Gelufène®, Spedifen® Nurofenflash®, Nurofen®, Nureflex®

Les anti-inflammatoires sont contre indiqués pendant la grossesse en chez le sujet asthmatique.

Antibiothérapie

En cas de suspicion d’angines streptococciques (à partir de l’âge de 5 ans en présence de douleurs sévères, après réalisation du test rapide TDR), il est possible d’envisager une corticothérapie de courte durée associée à une antibiothérapie.

Les antibiotiques recommandés par l’ANSM sont d’abord en première intention: Amoxicilline pendant 6 jours, à prendre pendant ou en dehors des repas. En cas d’allergie aux pénicillines, les céphalosporines de 2è et 3è génération peuvent être utilisées. En cas d’allergie aux bêtalactamines, un macrolide ou apparenté est indiqué. Du fait de l’apparition de souches de streptocoque A résistantes aux macrolides, un prélèvement de gorge avec cultures et antibiogramme est alors nécessaire pour vérifier la sensibilité du streptocoque à la molécule choisie.

Si des antibiotiques sont prescrits, associer une levure pour prévenir  les diarrhées

Pour éviter les récidives

Faire une cure de Vitamine C , Activox® Cœur liquide Echinacée pastilles à sucer (3/jour)

Miel

Utilisez du miel pour sucrer votre café par exemple. Votre pharmacie peut vos fournir des miels spéciaux (miel de thym, miel de romarin…).

Gelée royale

Concentré nutritif revitalisant, qui aide à stimuler les défenses naturelles. Elle possède aussi une haute qualité nutritionnelle (acides aminés essentiels, oligoéléments, vitamines B). La Gelée royale nourrit les larves les 3 premiers jours de leur vie, mais aussi la reine durant toute son existence. En prévention on préconise une cure de 0,5g/jour pendant 40 jours. Elle peut être prise en curatif à la dose de 1g/jour pour stopper une infection en cours.

3 Chênes Gelée Royale, Arko Royal, Dayang® Gelée royale, Dayang® Ginseng Gelée Royale, Cooper® Gelée Royale, Inovya® Gelée Royale, Vitaflor Bio Gelée Royale…

Propolis

Propolis® , Oropolis®, Teinture mère de propolis, spray au propolis, sirops au propolis…
Pour en savoir plus, consulter notre fiche conseil: Propolis

Angine et oligothérapie

Oligosol®Cuivre : 2 ampoules/jour pendant 3jours pour soigner l’état infectieux.

  • Oligosol® Bismuth(anti-infectieux, anti-inflammatoire et stimulateur des défenses naturelles) pendant 5 à 10 jours . A partir de 6 ans.

Pour éviter les récidives

Oligosol® Mn-Cu (manganèse cuivre) associé à Oligosol® Cu-Au-Ag (cuivre, or, argent).

 

Quelles vitamines ou compléments alimentaires faut-il prendre en cas d’angines ou de maux de gorge ?

Vitamine C

Préférer la vitamine C naturelle qu’est l’acérola

Vitamines C et acérola: 3 chênes Acerola 500, 3 chênes bio Acerola 1000, Acerola 1000 Arkopharma®, Acerola Arkogélules®, Vitascorbol® 500Vitascorbol® 1g

Dans tous les cas

Propolis: 1 gélule 3 fois par jour, jusqu’à disparition des troubles

Avant de prendre ce traitement, consultez notre fiche conseil : Propolis

Pour éviter les récidives

Faire une cure de compléments alimentaires spécialement conçus pour augmenter les défenses immunitaires naturelles:

  • Bion® 3, minéraux et probiotiques qui aident à renforcer les défenses naturelles de l’organisme
  • Alvityl® défenses associe, vitamine C, propolis  et 2 souches d’échinacées (plantes immunostimulantes)
  • Immunodéfenses Inoya® associe, vitamines, minéraux, echinaceae et probiotiques (saccharomycès cerevisiae) …
  • Activox® Cœur liquide Echinacée pastilles à sucer (3/jour)
  • L’extrait de pépins de pamplemousse, surnommé antibiotique naturel a des vertus stimulantes et protectrices de l’organisme qui seraient dues à sa richesse en bioflavonoïdes et vitamine C aux propriétés anti oxydantes.
    L’extrait de pépins de pamplemousse possède des propriétés antibactériennes, anti virucides, antiparasitaires, antifongiques. En effet, celui-ci agirait contre 800 souches de bactéries et virus, 100 souches de champignons (moisissures), tout en préservant la flore intestinale. L’extrait de pépins de pamplemousse peut donc être qualifié d'”antibiotique naturel à large spectre d’action”.
    L’extrait de pépins de pamplemousse est traditionnellement utilisé en cas de dysfonctionnements gastro-intestinaux et de problèmes liés à la sphère ORL.

ARKOFLUIDES® Pépins de Pamplemousse, Nutrisanté® Extrait de pépin de pamplemousse...

 

Soulager une angine par homéopathie

Gargarismes

Faire des gargarismes 3/jour avec le mélange suivant: Calendula TMPhytolcacca TM à parties égales. 1/2 cuillère à café par verre d’eau chaude.
La teinture mère de calendula présente ainsi des vertus apaisantes, antiseptiques et anti-inflammatoires (par les saponosides, les caroténoïdes contenus dans la fleur de Calendula) . Elle peut en définitive être utilisée pour soulager les irritations, ainsi que les démangeaisons. Les substances mucilagineuses (pectine et caoutchouc) ont donc des vertus hydratantes et adoucissantes

Pour en savoir plus, consultez notre fiche conseil Souci, calendula

Attention, en raison de la présence d’alcool dans les teintures mères, déconseillé chez l’enfant et les femmes enceintes.

Dans tous les cas :

Homéogène 9 ou Angipax®: Sucer 1 à 2 comprimés toutes les heures (à partir de 6 ans)

Précaution avec tous ces médicaments: Compte tenu de la présence de la souche PULSATILLA dans la formule, ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d’otite ou de sinusite sans avis médical

En fonction des symptômes :

Sucer 3 granules 3 fois par jour d’une ou plusieurs souches suivantes, jusqu’à amélioration des symptômes

  • Déclaration brutale des symptômes, notamment la nuit, après un coup de froid. La gorge est desséchée et brûle : soif + mal à avaler => Aconit 5CH
  • Gorge rouge et congestionnée. Absence de soif, douleur brûlante diminuée par la prise de liquides froids => Apis 5CH
  • Déglutition douloureuse mucus nasal jaune abondant quelque fois sanguinolent. Soif, adénopathies cervicales =>Mercurius solubilis 4CH, 5 ou 7 CH
  • Déglutition douloureuse avec irradiations aux oreilles et au cou, courbatures générales => Phytolacca 9CH 5 granules 3 à 4 fois par jour
  • Déclaration brutale, quasiment pas soif avec beaucoup de fièvre (proche de 40°), sueurs profuses, abattement. Visage congestionné, pupilles dilatées, amygdales luisantes, rouges écarlates et douloureuses, langue rouge framboise. Douleur aggravée en avalant les liquides=> Belladona 9CH 5 granules 3 à 4 fois par jour.
  • Douleur brulante comme celle occasionnée par du poivre: Capsicum 5CH
  • Gorge très sensible (sensation d’avoir avalé une arrête de travers) avec expectoration verdâtre. Individu irritable, colérique et frileux. Teint pâle, éventuellement œdème léger de la lèvre supérieure réalisant le “museau de tapir”:=> Hepar sulfur 9CH
  • Début de la douleur à gauche ou déplacement vers la droite jusqu’à l’oreille. Impression d’un corps étranger au fond de la gorge. Ne peut rien avaler, surtout les liquides chauds  => Lachesis 5CH
  • Début de la douleur à droite ou déplacement vers la gauche. Amélioration par les liquides chauds, aggravation par les liquides froids. Douleur plus importante en fin d’après midi, début de soirée => Lycopodium 9CH 5 granules une fois par jour
  • Mauvaise haleine, salive abondante, jaune, visqueuse. Soif + transpiration importante. Gorge sèche et langue enflée =>Mercurius corrosivus 5CH si angine rouge => Mercurius cyanatus 5CH si angine blanche
  • Gorge rouge sombre ou bleuâtre. Plus on avale, plus on a mal sensation de corps étranger cuisant au fond de la gorge =>Phytolacca 5CH
  • Si menace d’otite associée: Ferrum phosphoricum 4CH

Angine à droite

Mercurius proto iodatus
Lycopodium (amélioration en buvant chaud)
Phytolacca (amélioration en buvant froid)

Angine à gauche

Mercurius bi iodatus
Lachesis (amélioration par les boissons froides et par l’arrivée des règles)
Lac caninumsi la douleur change de côté

Traitement constitutionnel

Des angines récidivantes, alternant avec des aphtoses ou des gingivites à répétition sont des signes caractéristiques de la luèse.
Il convient donc de traiter cette diathèse pour éviter les récidives

Rechercher aussi les signes spécifiques des  médicaments de la luèse: Luesinum, tous les mercurius, tous les kali, les métaux lourds comme Argentum nitricum, Aurum metallicum, Baryta carbonica, Platina, Calcarea fluorica, Fluoricum acidum, Iodum, Lachesis, Plumbum, Borax...

1dose de chaque souche qui sera sélectionnée toutes les semaines en alternance. Le dosage allant de 9 à 15 CH s’il y a beaucoup de similitudes.

 

Traitement des enrouements par homéopathie

Traitement local

Faire des gargarismes 3/jour avec le mélange suivant: Calendula TM + Phytolcacca TM à parties égales. Attention, en raison de la présence d’alcool dans les teintures mères, déconseillé chez l’enfant et les femmes enceintes.

Les médicaments généraux

Arum triphyllum composé 3 granules 3/jour; Homéovox®  ou Voxpax®: 1cp à sucer toutes les heures
Sambuscus 5 à 10 pastilles par jour à sucer.

 

Les spécifiques

Lié au froid ou à un abus des cordes vocales , tonalité changeante (voix bitonale), toux sèche => Arum tripholiens

Après un effort des cordes vocales, sensation d’avoir la gorge écorchée => Arnica montana

Lié au froid avec une toux rauque => Aconit  

Calmé par une gorgée d’eau froide: Cuprum metallicum

 

En cas de tendance à la chronicité

Phosphorus en cas de douleur brulante chez un sujet tuberculinique. Trachéobronchite d’emblée non précédée par un rhume ou une rhinopharyngite. Aggravation au crépuscule. Besoin de boire de grandes quantités d’eau froide.

Hepar sulfuris calcareum: chez un individu psorique. Douleur trachéale forte sensation de plaie, d’écharde, de brulure avec expectoration verdâtre. Individu irritable, colérique et frileux. Teint pâle, éventuellement œdème léger de la lèvre supérieure réalisant le “museau de tapir”. La toux est également douloureuse. Intolérant au moindre froid, au moindre courant d’air. Se protège la bouche par une écharpe

Causticum en cas de voix rauque. Enrouement et toux le matin. Voix cassée. Parfois incontinence urinaire avec la toux.

 

Traitement des maux de gorge par phytothérapie

Traitement local à visée adoucissante, anti-inflammatoire, antiseptique et protectrice  muqueuses, sous forme de pastilles à sucer, badigeonnages, gargarismes.

Les plantes émollientes et adoucissantes :

Les plantes à mucilage sont émollientes et adoucissantes. Elles sont à prendre sous forme liquide pour bénéficier de leur action adoucissante :

  • Guimauve (Althaea officinalis: racines, fleurs et feuilles en décoction),
  • Mauve (fleurs et feuilles en infusion),
  • Bouillon blanc (fleurs mondées en décoction),
  • Plantain (Plantago minor) les feuilles de plantain sont astringentes grâce à leur tanin. Simultanément, son mucilage lui confère une action adoucissante. Il est intéressant en cas de diarrhées, pour soigner les angines, en cas d’inflammation de la muqueuse buccale et des affections des voies respiratoires comme la bronchite chronique. Le plantain s’utilise en infusion prolongée (20minutes au moins) de 100g de feuilles par litre d’eau bouillante (une tasse 3 à 4/jour)

 

Les plantes cicatrisantes

Calendula teinture mère : La teinture de calendula ou de souci des jardin est à utiliser diluée dans de l’eau en raison de sa teneur en alcool. Le calendula présente en effet des vertus apaisantes, antiseptiques et anti-inflammatoires (par les saponosides, les caroténoïdes contenus dans la fleur de Calendula) . Elle peut également être utilisée pour soulager les irritations et démangeaisons. Les substances mucilagineuses (pectine et caoutchouc) ont notamment des vertus hydratantes et adoucissantes.

Pour en savoir plus, consultez notre fiche conseil Souci, calendula

  • Propolis: Oropolis® : à sucer pour augmenter l’efficacité. Pour en savoir plus, consulter notre fiche conseil: Propolis

  • La réglisse s’utilise en gargarismes et en bains de bouche en cas d’aphtes ou de stomatites. Pour en savoir plus, consultez notre fiche conseil réglisse

  • La sauge est un excellent cicatrisant. Appliquez localement une infusion de sauge. Pour en savoir plus, consultez notre fiche conseil: sauge

 

Les plantes antalgiques et anti-inflammatoires

Indiquées quand la douleur pharyngée ne cède pas au traitement local :

  • Plantes anti-inflammatoires : Harpagophytum, Cassis (feuille), Vergerette du canada, Aigremoine.

  • Plantes anti-inflammatoires et antipyrétiques : Reine des prés, Écorce de saule

L’aigremoine (Agrimonia eupatoria) est une plante anti-inflammatoire très intéressante par conséquent en cas d’angine. Elle s’utilise en décoction (gargarismes) : On utilise 30 à 50 de plante sèche ou 50 à 80g de plante fraiche que l’on fait frémir pendant 5 à 6 minutes, pour laisser aux tanins le temps de diffuser davantage. Puis, on arrête le feu on couvre et on la laisse infuser 10 minutes. On pourra ajouter ensuite 5 g de miel rosat après avoir filtré. En cas d’angine forte, on peut boire cette décoction une gorgée sur trois au cours du gargarisme

Les plantes à huiles essentielles :

Les plantes à huile essentielle sont indiquées pour leur action antiseptique :

  • Origan,

  • Pin sylvestre,

  • Sarriette,

  • Serpolet,

  • Thym  Thym Arkogélules®: 1 gélule aux 3 repas et

  • Eucalyptus  pour leur effet sur les voies respiratoires

 

Les plantes qui traitent l’enrouement

Erysimum (Sisymbrium officinale)

Les parties aériennes de l’erysimum officinal, (encore appelé Herbe aux chantres) sont employées contre enrouement ou aphonie, au cours des laryngites et pharyngites ainsi que comme expectorant et mucolytique dans les bronchites. Cet effet est du aux glucosinolates présents dans la plante. C’est par ailleurs la plante préférée des avocats et des chanteurs…

Ex d’utilisation pour un adulte ou un adolescent en cas d’enrouement ou de risque d’enrouement sur une gorge irritée: Herbe aux chantres (Erysimum officinale)  parties aériennes Teinture mère (TM ) 50 gouttes trois fois par jour dans un peu d’eau

Phytolaque (Phytolacca decandra)

Gargarisme avec, pour un demi-verre d’eau chaude : 1 c à café de TM de Phytolacca decandra et deux gouttes d’HE Eucalyptus citriodora

Angines et gemmothérapie

Mg anti-inflammatoires

  • Ribes nigrum (Cassis) est intéressant contre la phase primaire de l’inflammation (en particulier si elle est d’origine allergique). Les bourgeons de cassis stimulent la corticosurrénale, activent les macrophages et permettent en conséquence la maturation globale du système immunitaire dans la prévention des maladies chroniques. De part son action “cortisone like”, il est préférable de la prendre le matin au réveil pour respecter la chronobiologie de la surrénale.
  • Rosa canina (Eglantier): les jeunes pousses soignent essentiellement les infections à répétition avec inflammations localisées (otites, rhinopharyngites, sinusites, trachéobronchites…). Les jeunes pousses régénèrent les muqueuses dont les infections récidivantes sont le siège, elles sont aussi immunostimulantes (augmentation du taux des gammaglobulines) à condition d’être pris sur une durée assez longue; de 3 à 6 mois.

 

Posologie:

  • Chez l’enfant, la posologie usuelle est en effet de 1 goutte par kg de poids corporel par jour de Bg MG 1DH (bourgeon, macérât glycériné 1DH)
  • Chez l’adulte, la posologie est donc de 50 à 100 gouttes par jour de Bg MG 1DH (1 à 3 gouttes par kilo de poids corporel)

Faire par conséquent une cure de 3 semaines avec une pause de 15 jours entre 2 cures. A diluer dans un grand verre d’eau et à prendre de préférence avant les repas. En cas d’intolérance digestive (coliques, diarrhée…), il est conseillé de prendre ce traitement au milieu d’un repas

 

Maux de gorge et aromathérapie

Contre indiqué chez les enfants de moins de 12 ans, déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement

Les prêts à l’emploi

Spray gorge
Respir® spray Gorge,Phytosun aroms® spray,Puressentiel® Respiratoire Spray Gorge…

Les Spray gorge aux huiles essentielles contiennent essentiellement des d’huiles essentielles biologiques de Thym à thymol, Girofle, Arbre à thé, et Menthe poivrée reconnues pour leurs vertus assainissantes et rafraichissantes et d’extraits biologiques de miel, Calendula, Mauve et Propolis traditionnellement utilisés pour adoucir et apaiser la gorge.
A partir de 6 ans ou 7 ans selon les fabricants, pulvériser dans la gorge 3 à 6 fois par jour.
Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante.

Sirop gorge
Phytosun aroms solution buvable

Ces sirops sont composés d’huiles essentielles, mais aussi de plantes reconnues pour le confort de la gorge et des voies respiratoires (Mauve, Pin, bouillon blanc).
Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes

Capsules ou gélules aux huiles essentielles à avaler, pastilles à sucer

Ces complexes contiennent notamment des huiles essentielles antiseptiques qui participent à l’assainissement et au fonctionnement optimal du système respiratoire (nez), et apaisent la gorge.
Complément alimentaire réservé à l’adulte

Aroma Express Capsules® Respiration, Olioseptil® Bronches, Phytaroma® G.A.E, PURESSENTIEL® Respiratoire complément alimentaire BIO aux 5 huiles essentielles, PURESSENTIEL® Respiratoire Pastilles aux 3 miels aromatiques…

 

Enrouements et aromathérapie

Olioseptil®sirop

Conseil Pharmacie : Quand consulter un médecin ?

Angine

Enrouement, extinction de voix

  • Enfant de moins de 10 ans
  • Angine qui dure depuis plus de 2 jours
  • Fièvre très élevée > 38°C depuis plus de 48 heures
  • Douleurs intenses et/ou Persistance des douleurs après quelques jours de traitement. En cas de difficulté à s’alimenter.
  • Mauvaise haleine
  • Maux d’oreille, ganglions, hémorragie nasale
  • Brulures thoraciques ou remontées acides accompagnant le mal de gorge
  • Antécédent de néphrite, rhumatisme articulaire aigu.
  • Conjonctivite purulente, œdème palpébral, troubles digestifs, éruption cutanée
  • Dysphonie chez un enfant: risque de corps étranger intra laryngé → urgence médicale
  • Persistance des symptômes au delà de 15 jours
  • Modification permanente de la voix,
  • En cas d’enrouement continuel chez un patient tabagique.
  • Douleur et gêne à la déglutition
  • Dyspnée (difficulté à respirer)  → urgence médicale

 

 

Emmanuel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *