Pourquoi choisir ses compléments alimentaires en pharmacie ?

Que doivent savoir les consommateurs sur les compléments alimentaires ?

De nos jours, prendre des compléments alimentaires est courant. Cela afin d’entretenir et conforter la santé en général.

Mais aussi pour des raisons plus spécifiques comme :

  • S’assurer des apports nutritionnels conseillés (ANC) ;
  • Compenser des mauvaises habitudes alimentaires ;
  • Prévenir un risque permanent ou momentané de déficiences ;
  • Pallier d’éventuelles carences graves dans le cadre d’un régime alimentaire restrictif ;
  • Rectifier une carence diagnostiquée ;
  • Renforcer le système immunitaire afin de mieux résister et le cas échéant, combattre d’éventuelles maladies ;
  • Gagner en tonus et vitalité ;
  • Favoriser la prise de masse ou la perte de poids ;
  • Booster certaines fonctions de l’organisme comme les défenses immunitaires, la digestion, le transit intestinal, le processus de cicatrisation etc.

Les compléments alimentaires bio ou à synthèses chimiques offrent des bénéfices indéniables pour la santé. Pour autant, ces produits ne peuvent garantir la sécurité sanitaire. De plus, dans certaines circonstances, l’utilisation inappropriée de suppléments entraînerait même des effets indésirables.

Par ailleurs, gardez à l’esprit que l’ajout de compléments à l’alimentation ne doit jamais être systématique. Il se fait sur avis médical, en fonction de votre état de santé et de vos habitudes alimentaires. Aussi, avant de choisir un complément alimentaire, il convient de prendre conseils auprès de votre pharmacien ou médecin. Ce sont les professionnels de santé les plus à même d’identifier et comprendre vos besoins. Et si nécessaire, vous orienter vers la supplémentation adaptée, pour prévenir ou corriger une carence nutritionnelle.

Qu’est-ce qu’un complément alimentaire et quels sont les avantages à en consommer ?

Les compléments alimentaires bio ou à synthèse chimique sont des sources concentrées d’un ou plusieurs nutriments. Ils ont vocation à soutenir les apports nutritionnels et/ou physiologiques fournis par l’alimentation.

Ils sont généralement présentés sous forme médicamenteuse (comprimés, capsules, sachets de poudre, solutions buvables en ampoule ou en flacon avec compte-gouttes…). Mais il peut aussi s’agir de gélules végétales, donc à base de plantes, voire de préparations de plantes vendues en herboristerie et à consommer le plus souvent en tisane. Et quelle que soit leurs formes, ils sont en vente libre dans les pharmacies et parapharmacies. Pour autant, ils n’ont aucune propension à traiter, ou guérir une maladie. En revanche, plusieurs études épidémiologiques et expérimentales ont démontré l’intérêt préventif des suppléments nutritionnels.

Toujours est-il que, comme leur appellation le suggère, les compléments alimentaires viennent enrichir l’alimentation et ne peuvent en aucun cas la remplacer. D’ailleurs, attention à leur utilisation qui nécessite quelques précautions. En particulier, il faut éviter le surdosage. Car un excès de vitamines et minéraux peut occasionner des troubles fonctionnels. C’est pourquoi il est essentiel de consulter votre pharmacien avant de prendre de compléments alimentaires. Si nécessaire, ils vous seront préconisés dans l’objectif d’assurer l’équilibre de votre métabolisme, en fournissant la quantité adéquate de nutriments essentiels. Précisément, lorsque les repas quotidiens ne parviennent pas à couvrir lesdits besoins.

En effet, seule une alimentation variée peut couvrir les ANC. En outre, les compléments alimentaires s’utilisent de façon ponctuelle pour répondre à un besoin précis. Pour rappel, est saine et équilibrée, une alimentation suffisante en quantité ; convenablement répartie au cours de la journée ; et qui procure l’ensemble des calories et nutriments dont l’organisme a besoin chaque jour : lipides, glucides, protides, mais aussi en vitamines et oligo-éléments. Aussi, une alimentation diversifiée entre céréales, fruits, légumes, viandes, poissons, œufs et laitages apporte tous ces éléments en quantité suffisante aux adultes.

Y a-t-il des risques associés à l’utilisation de compléments alimentaires ?

Une analyse des habitudes alimentaires et des apports nutritionnels correspondants doit être un préalable à toute prise de compléments alimentaires. Le but étant de détecter d’éventuels déficits, mais aussi surcharges. En outre, il peut y avoir une interaction entre les principes actifs des substances de la complémentation et un traitement médicamenteux en cours. Ce qui vous expose à de possibles effets secondaires souvent incommodants. Là encore, votre pharmacien est le mieux placé pour identifier le risque potentiel de corrélation.

Par ailleurs, la plus grande vigilance s’impose et demande impérativement un avis médical en cas de :

  • Grossesse et allaitement
  • Prise de certains médicaments temporaire ou de longue durée
  • Maladies chroniques telles que diabète, hypertension artérielle, maladies cardiaques…
  • Maladie du rein ou du foie
  • Taux de cholestérol élevé
  • Ostéoporose
  • Troubles intestinaux

Il n’est pas rare que les médecins redirigent les patients vers leur pharmacien pour obtenir des renseignements précis que les substances utilisées et les interactions probables. Par exemple, un supplément de magnésium prescrit pour manque de sommeil ou crampe musculaire peut aggraver l’état de santé d’une personne souffrant d’un problème rénal. De même, un apport excessif en vitamine E peut nuire à un patient sujet à une pathologie cardiaque.

Pour toutes ces raisons, le rôle de votre pharmacien est essentiel dans le choix de vos compléments alimentaires. Au fait des dernières avancées en matière de produits pharmaceutiques, il saura vous prodiguer les meilleurs conseils ! C’est également le professionnel le plus indiqué pour vous épargner des désagréments voire des complications sanitaires.

Laisser un commentaire