Bien vivre sa ménopause naturellement

ménopause

La ménopause est un processus physiologique normal qui se traduit par un arrêt des cycles ovulatoires dû à une diminution de la fonction ovarienne.

La postménopause est la période qui survient après la ménopause (en moyenne vers 55 ans) chez les femmes. Elle est caractérisée par un certain nombre d’événements plus ou moins gênants : bouffées de chaleur, troubles du sommeil, entre autres, qui résultent de modifications hormonales importantes, du fait de l’arrêt de la fonction ovarienne. A noter que les THS (traitements hormonaux substitutifs) sont aujourd’hui fortement remis en cause, les œstrogènes prescrits étant fortement suspectés d’augmenter les risques d’apparition de cancers. Une ménopause tardive nécessite un suivi gynécologique.

La ménopause physiologique est établie par l’absence de règles pendant un an, aux alentours de 50 ans, cependant, être ménopausée entre 41 ans et 58 ans est une situation normale.

Avant l’âge de 40 ans, lorsque ce phénomène se produit, on parle de “ménopause précoce”, le plus souvent due à une insuffisance ovarienne non iatrogène, elle nécessite un traitement hormonal substitutif en prévention des maladies cardiovasculaires et de l’ostéoporose.

À savoir que le tabagisme a tendance à avancer l’âge de la ménopause d’un ou deux ans. À l’inverse, l’obésité peut le reculer.

Un certain nombre de symptômes peuvent débuter avant l’arrêt complet des règles en période dite “pré ménopausique” :

  • Flux menstruel et durée de cycle modifiés
  • Bouffées de chaleur, sueurs nocturnes
  • Sécheresse vaginale, rapports sexuels douloureux
  • Vieillissement de la peau
  • Troubles urinaires avec cystites fréquentes
  • Constipation, diarrhées
  • Arthralgie, myalgie
  • Prise de poids
  • Ostéoporose possible
  • Troubles du caractère et/ou de l’humeur

Cependant, il est important d’aborder ce nouveau cycle de vie avec sérénité et n’y voir aucune perte de féminité.

Conseils naturopathiques et plantes afin de soulager les troubles de la ménopause :

Pour lutter contre les bouffées de chaleur de la ménopause :

  • Éviter les déclencheurs (aliments épicés, lumières vives, édredons, réactions émotionnelles prévisibles)
  • Refroidir l’environnement (abaisser le thermostat, utiliser des ventilateurs)
  • Porter des vêtements en couches susceptibles d’être enlevés selon les besoins peut être utile
  • Faire de l’exercice en vue de perdre du poids
  • Consommez plus de soja. En effet, le secret de son bénéfice est dans l’équol (isoflavone) qu’il contient. Les isoflavones sont des polyphénols végétaux ayant l’effet biologique d’œstrogènes faibles dont l’action en période post-ménopausique est très intéressante. Le soja s’est avéré soulager efficacement les bouffées de chaleur.

Côté plantes :

EPS de Houblon + EPS de Sauge sclarée

Le houblon possède des propriétés oestrogéniques, il agit sur les bouffées de chaleur et les insomnies d’endormissements lors de la ménopause. La sauge sclarée agit quant à elle sur les insuffisances hormonales pouvant jouer un rôle dans les troubles de l’humeur, le sommeil, les bouffées de chaleur et d’éventuels troubles circulatoires.

La formule :

Posologie : 5 ml à mélanger dans un grand verre d’eau 2 fois par jour pendant 1 mois, renouvelable 3 mois.

Les bouffées de chaleur durent en moyenne quatre à cinq ans.

Pour lutter contre la sécheresse vaginale :

  • Faire régulièrement des cures de vitamine B9. L’acide folique favorise le renouvellement cellulaire et évite l’altération des muqueuses
  • Rééquilibrez les acides gras par une cure d’omégas afin de favoriser l’hydratation au niveau des muqueuses, y compris la muqueuse vaginale

Côté plantes :

EPS de Gattilier : Action sur les bouffées de chaleur et la sécheresse vaginale (5 ml à mélanger dans un grand verre d’eau 2 fois par jour pendant 1 mois, renouvelable 3 mois au besoin)

Les lubrifiants vaginaux et hydratants améliorent la sécheresse vaginale de manière ponctuelle. Des rapports sexuels réguliers ou d’autres stimulations vaginales permettent de préserver la fonction vaginale.

Pour lutter contre le vieillissement cutané :

  • Faire une cure de vitamine C. L’acide ascorbique est un puissant antioxydant qui lutte contre le vieillissement cutané. Il aide surtout à la formation du collagène.
  • Boire beaucoup d’eau
  • Eviter le tabac
  • Se protéger des rayons du soleil

Côté plantes :

Hydrolat de Sauge officinale : Réel lifting végétal, à appliquer sur la peau avec un coton comme lotion quotidienne

EPS d’Alchémille : Antioxydant puissant, prendre 5 ml à mélanger dans un grand verre d’eau 2 fois par jour pendant 1 mois, renouvelable 3 mois au besoin

Pour lutter contre la prise de poids lors de la ménopause :

  • Consommez des fruits et légumes quotidiennement (pensez à consommer les fruits en dehors des repas)
  • Choisissez les bonnes sources de graisses et de protéines
  • Pratiquez une activité physique régulière
  • Maintenez un bon niveau d’hydratation
  • Evitez le sucre, l’alcool et les graisses trans
  • Evitez les produits allégés, lights ou 0% (ces produits ne sont pas hypocaloriques, le sucre est simplement remplacé par des édulcorants dont l’innocuité pour l’organisme n’a pas été démontré, ou ils sont allégés en matières grasses. Or, on ne trompe pas le cerveau; des études ont démontré que les consommateurs de produits allégés en mangent 30 à 50% de plus que les produits classiques)
  • Faites de plus petits repas et fractionnez l’alimentation pour ne pas avoir de fringales
  • Ne sautez jamais de repas
  • Faites de petites collations à base de protéines et de fibres entre les repas afin d’éviter le grignotage

Côté plantes :

Hydrolat de Verveine citronnée : Diurétique et hypolipidémiant, prendre 1 cuillère à soupe dans un verre d’eau 1 à 2 fois par jour pendant 1 mois

EPS de Ginseng : Modulateur du métabolisme glucidique lors de la ménopause, prendre 5 ml à mélanger dans un grand verre d’eau 2 fois par jour pendant 1 mois, renouvelable 3 mois au besoin

EPS d’Orthosiphon : Elimination, drainage, rétention d’eau; prendre 5 ml à mélanger dans un grand verre d’eau 2 fois par jour pendant 1 mois, renouvelable 3 mois au besoin

Pour prévenir l’ostéoporose :

  • Faire une cure de vitamine D (pour la fixation du calcium et du phosphore dans les os et les dents, prévient également l’ostéoporose entre autre, action dans la minéralisation et la réparation du tissu osseux et des articulations), vitamine C (intervient dans la construction et la réparation des os), Calcium (favorise la santé des os) et Silicium (favorise l’équilibre osseux)

Côté plantes :

EPS d’Alfalfa : Lutte contre la déminéralisation, également indiqué dans la sécheresse cutanée. Prendre 5 ml à mélanger dans un grand verre d’eau 2 fois par jour pendant 1 mois, renouvelable 3 mois au besoin

Tous les remèdes indiqués ne doivent pas être pris simultanément, il faudra adapter selon les symptômes et ce, jusqu’à la stabilisation des hormones.

Le petit plus !

L’homéopathie peut également jouer un rôle majeur dans le cas de la ménopause :

Posologie : 5 granules 1 à 2 fois par jour, ou bien 1 dose par semaine.

Posologie : 3 granules 1 fois par jour

Posologie : 1 dose par semaine

Posologie : 2 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

  • Sulfur 5 CH : Si transpiration nocturne et difficulté à supporter la chaleur.

Posologie : 2 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

Posologie : 2 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

Posologie : 2 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

  • Lachesis 5 CH : Si bouffées aggravées par alcool ou pull chaud, etc.

Posologie : 2 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

Posologie : 2 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

Posologie : 2 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

Posologie : 2 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration.

 

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *