Comment soigner les brûlures et les coups de soleil avec ma phytothérapie ?

coups de soleil

« Oh soleil soleil »… Il est bien tentant de rester des heures durant à se prélasser sous le soleil pour s’offrir un bronzage parfait. Attention toutefois à ne pas prendre de coups de soleil ! En effet, une surexposition au soleil peut causer une brûlure superficielle de la peau et accroître le risque d’apparition de rides, de taches brunes et même d’un cancer de la peau.

Qu’est ce qu’un coup de soleil ?

Le bronzage est une réaction de protection de la peau contre l’agression des rayons du soleil. Au-delà d’un certain seuil, la peau ne bronze plus mais vire au rouge « écrevisse». C’est ce qu’on appelle un coup de soleil, une brûlure qui entraîne la destruction de milliers de cellules de l’épiderme. Survient alors une rougeur, appelée aussi érythème de la peau, qui s’accompagne de douleurs et d’une sensation d’échauffement de la peau. Dans les cas les plus graves, on peut même observer une desquamation (peau qui pèle) ou l’apparition de cloques, des nausées et un mal de tête intense.

Les différents types de coup de soleil

Au même titre que les brûlures par une flamme ou un objet chaud, on distingue différents degrés de coups de soleil :

  • Brûlure au 1 er degré :

Le coup de soleil provoque une rougeur de la peau qui apparaît dans les heures qui suivent l’exposition non protégée au soleil. Cela est souvent douloureux mais n’occasionne pas de cloques. La guérison se fait spontanément au bout d’une semaine, à condition toutefois de bien se protéger des rayons solaires. La rougeur laisse alors place à une desquamation.

  • Brûlure au 2nd degré :

Le coup de soleil cause l’apparition de cloques, immédiatement ou dans les heures qui suivent l’exposition. Mais attention, il ne faut en aucun cas percer ces
petites poches de la peau remplies de sérosité. Il faudra alors deux semaines pour guérir. La brûlure au second degré peut laisser des traces sombres qui vont s’estomper avec le temps, il faudra prendre votre mal en patience.

  • Brûlure du 3e degré :

Le coup de soleil entraîne l’apparition de tâches de couleur rouge violacée, la peau est douloureuse et gonflée. Vous saurez alors que la peau ne va pas tarder à peler.

Que faire pour soigner les brûlures et les coups de soleil ?

S’il existe de nombreuses façons de prévenir l’insolation, on n’est jamais totalement à l’abri d’une vilaine brûlure. Aussi lorsqu’on a été victime d’un coup de chaud, le premier réflexe sera d’apaiser l’échauffement et les douleurs. Pour trouver du réconfort :

  • Prenez une douche à l’eau froide, cela va rafraîchir votre peau. Appliquez ensuite une compresse froide sur la ou les zones douloureuses.
  • Il faut absolument vous hydrater, alors buvez abondamment !
  • Une astuce consiste à appliquer une crème ou un baume émollient sur les brûlures, de façon à favoriser la cicatrisation et réduire la desquamation de la peau. Le Tama’calm Baume 50 ml Huile de TAMANU TAMADERM 100% naturel, notamment, sera votre meilleur allié. Pour cause, son ingrédient principal, l’huile de Tamanu est surnommée « huile sacrée or vert du pacifique », mais aussi « huile au milles vertus » pour une bonne raison. En effet, cette huile miraculeuse provenant de Tahiti a prouvé ses propriétés cicatrisantes et régénérantes sur les peaux abîmées par les rayons UV. En plus de soulager efficacement les brûlures, elle apaise les démangeaisons, réhydrate et nourrit la peau en profondeur.
  • Jusqu’à la guérison, portez uniquement des vêtements amples en coton pour éviter les frictions qui risqueraient d’irriter encore plus la peau brûlée.
  • Autant que possible, évitez toute nouvelle exposition au soleil durant 2 à 3 semaines.

La phytothérapie maison pour soulager une peau brûlée

Le saviez-vous ? Votre jardin et vos placards peuvent aider en cas d’insolation. Utilisez le pouvoir des plantes pour soigner une peau trop longtemps exposée au soleil. Voici quelques recettes DIY réputées pour mettre fin aux coups de chauds et leurs désagréments :

  • Les solanacées, tomates et patates, vont empêcher la brûlure superficielle de se transformer en ampoules prurigineuses. Pour ce faire, prélever la pulpe fraîche (découper en tranches ou râper) et appliquer sur les zones rougies. Vous pouvez également hacher les solanacées avant de les mettre sur une gaze propre, à utiliser en cataplasme.
  • Le riz, le blé et le maïs sont sources d’amidon, qui procure un puissant effet adoucissant. C’est pour cela qu’on l’utilise pour l’entretien du linge ! Pour cette recette justement, il en
    faut d’ailleurs sous forme de cristaux ou de poudre (disponible dans le commerce). À délayer dans de l’eau pour faire une pommade. Et à appliquer sur la peau irritée et laisser sécher pour atténuer les rougeurs.
  • Dans le même esprit, s’asperger de thé à la menthe apaise rapidement l’insolation. En effet, cette boisson est réputée lénitive. D’un côté, le thé (Camellia sinensis) contient des tanins
    qui exercent une action anti-inflammatoire, tandis que le menthol de la menthe poivrée (Mentha piperita var. officinalis) joue un rôle anesthésique, source d’une agréable sensation de fraîcheur !
  • L’aloès (Aloe barbadensis) : ceux qui ont la chance de pouvoir le cultiver, ont en réalité un remède anti-coup de soleil de premier choix. Pour soulager les brûlures, couper et éplucher
    une des feuilles charnues et récupérer le gel — aux puissantes vertus anti-irritantes et cicatrisantes — pour en enduire les zones douloureuses.

Cela dit, on ne se lassera jamais de le répéter : l’idéal est de toujours bien se protéger, afin d’éviter les coups de soleil. Alors chapeau, lunettes, paréo, crème solaire doivent vous suivre partout pendant vos journées estivales en plein air !

1 commentaires sur “Comment soigner les brûlures et les coups de soleil avec ma phytothérapie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.