La naturopathie au service de l’hernie discale

hernie discale

L’hernie discale correspond à la saillie d’un disque intervertébral ou de son noyau en dehors de ses limites normales. En France, cette pathologie affecte plus les hommes que les femmes, essentiellement dans la tranche 20 – 30 ans. Un disque est formé d’un noyau gélatineux, le nucleus pulposus et d’une enveloppe de fibres périphériques qui relient les deux vertèbres. Après des efforts violents et répétés du dos, il peut arriver que cette enveloppe se fissure, laissant sortir le nucleus. L’une des conséquences immédiates est une contrainte sur une ou plusieurs racines nerveuses ou sur la moelle épinière, avec douleurs plus ou moins vives (névralgie sciatique, cervicobrachiale), voire paralysie des organes correspondant à ses racines (membres).

Qu’est-ce qu’une hernie discale ?

Les hernies discales provoquent des douleurs au niveau du bas du dos, des jambes, des épaules ou des bras. Dues à la compression d’un nerf par un disque intervertébral, elles guérissent le plus souvent spontanément en quelques semaines. Dans 90 % de cas, les hernies discales surviennent au niveau des vertèbres lombaires et les symptômes concernent le bas du dos ou une jambe. C’est le lumbago et la douleur sciatique. Dans 8 % des cas, la hernie discale survient au niveau des vertèbres cervicales et provoque des douleurs dans une épaule et un bras.

Existe t-il des complications des hernies discales ?

Même si elles sont douloureuses, les hernies discales provoquent rarement de complications. Les fibres nerveuses compressées, lorsqu’elles sont sensitives (celles qui transmettent le toucher et la douleur), récupèrent bien de la compression une fois le disque revenu en place.

Cependant, dans certains cas, la hernie compresse les fibres nerveuses qui commandent les muscles (les fibres « motrices »). Celles-ci récupèrent mal de la compression, ce qui peut entraîner des paralysies durables. Dans ce cas, la compression doit être levée le plus rapidement possible, par une intervention chirurgicale urgente.

Une diminution ou une disparition soudaine de la douleur due à une hernie discale peut être le signe d’une aggravation de la compression du nerf et d’une atteinte des fibres motrices. De plus, une faiblesse dans un bras ou une jambe, ou l’incapacité à marcher sur la pointe des pieds ou sur les talons peut être le signe d’une souffrance des fibres motrices qui innervent la jambe. Au niveau du bras, la compression des fibres motrices peut se traduire par une perte de la dextérité des doigts.

Autre type de complication :

Une autre complication des hernies discales est le passage à la chronicité, c’est-à-dire le fait de souffrir régulièrement de cette même hernie discale. Ce passage à la chronicité est particulièrement fréquent chez les personnes qui ne pratiquent aucune activité physique régulière, celles en surpoids, et celles qui souffrent de dépression ou de stress chronique, par exemple en lien avec le travail. Les conflits, par exemple hiérarchiques ou au sein du couple, sont également suspectés de contribuer à la récidive des hernies discales et à leur passage à l’état chronique.

À quoi est due une hernie discale ?

Les causes d’une hernie discale sont multiples et, le plus souvent, plusieurs de ces causes doivent être réunies pour qu’elle apparaisse :

  • Un dessèchement du disque intervertébral, le plus souvent dû à l’âge, et parfois aggravé par une mauvaise hydratation du corps (par exemple lors de fortes chaleurs).
  • L’usure du disque intervertébral due à des efforts répétés, une mauvaise posture, une situation assise prolongée jour après jour, etc. Une zone du disque est alors soumise à des pressions intenses et répétées, ce qui la fragilise.
  • Un terrain familial qui rend plus vulnérables les disques intervertébraux, du fait de leur morphologie ou d’une mauvaise posture de la colonne vertébrale.
  • Un traumatisme qui endommage le disque ou le soumet soudainement à une pression très intense.

Contrairement à une idée fausse largement répandue, le stress et l’anxiété ne peuvent pas être à l’origine d’une hernie discale. Cependant, ils peuvent contribuer à entretenir le problème et à en faire une maladie chronique.

Quelques conseils naturopathiques afin de préserver son dos d’une hernie hiatale

Des mesures d’hygiène de vie doivent être mises en place et suivies scrupuleusement pour éviter les récidives et l’apparition de douleurs chroniques.

Adopter un mode de vie sain :

  • Faire régulièrement de l’exercice et s’échauffer avant de commencer.
  • Exercer la musculature du tronc. Faire travailler les abdominaux aide, mais d’autres types d’exercices sont nécessaires pour solliciter les muscles plus profonds qui soutiennent la colonne vertébrale. Il est préférable de demander l’aide d’un professionnel dûment formé (entraîneur, physiothérapeute, kinésiologue).
  • Boire suffisamment en période de fortes chaleurs.
  • Maintenir un poids santé ou perdre du poids si l’on fait de l’embonpoint. Faites notre test IMC pour connaître votre indice de masse corporelle.
  • Se réserver des moments de détente.
  • Muscler son dos et ses abdominaux, par exemple en faisant régulièrement de la natation, de la marche rapide, du vélo ou des exercices abdominaux.
  • Eviter de fumer
  • Surveiller son poids

Adopter une bonne posture en général :

  • Rester conscient de sa posture en tout temps. Le dos est bien droit, le regard droit, les épaules vers l’arrière.
  • Pour soulever un objet lourd, ne pas incliner le torse vers l’avant et éviter les mouvements de torsion. S’accroupir en fléchissant les genoux tout en maintenant le dos bien droit. Se relever en tenant l’objet près du corps.
  • Pour pelleter la neige, garder le dos le plus droit possible. Pour ce faire, placer la main tout près de la plaque de la pelle et plier les genoux pour ramasser la neige. Se servir du genou comme levier lorsque la charge est lourde. Éviter les mouvements de torsion du dos lorsqu’on rejette la pelletée de neige.
  • Adopter des positions et des gestes qui évitent les fortes pressions sur une partie des disques. Par exemple, s’agenouiller pour prendre un objet au lieu de plier sa colonne, porter un objet en le tenant contre son corps plutôt qu’à bout de bras, pousser les objets lourds plutôt que les tirer.
  • Rester vigilant sur les premiers signes douloureux au niveau du dos. Les hernies discales sont souvent précédées de maux de dos de faible intensité qui doivent être considérés comme des signes d’alerte.

La posture au travail :

  • Si l’on doit rester longtemps en position debout, se servir d’un tabouret bas sur lequel on posera les pieds à tour de rôle, en alternant toutes les 5 à 10 minutes.
  • Si l’on doit rester assis durant de longues heures au bureau ou au volant d’un véhicule, s’accorder des périodes de repos pour se dégourdir et s’étirer.
  • Utiliser des chaises à dossier droit qui soutiennent le bas du dos.
  • Ajuster la hauteur de la chaise ou poser les pieds sur un petit tabouret de telle sorte que les genoux soient un peu plus hauts que les hanches.
  • Utiliser une chaise pivotante afin de minimiser les mouvements de torsion.

Les petites astuces :

  • Privilégier les sacs à dos aux sacs à main, et utiliser les deux épaules pour porter le sac à dos.
  • Pousser les objets lourds plutôt que de les tirer.
  • Éviter de porter des chaussures à talons hauts (plus de 5 cm). Porter plutôt des chaussures bien ajustées, qui offrent un bon soutien.

Du côté des plantes médicinales

Les hernies discales sont dues à la compression d’un nerf par un disque intervertébral, elles guérissent le plus souvent spontanément en quelques semaines. Leur traitement repose sur le soulagement de la douleur et de l’inflammation. La chirurgie n’est que rarement nécessaire.

L’huile essentielle de parties aérienne fleuries de Camomille matricaire :

Antalgique, pré-anesthésiante et anti-inflammatoire, cette huile essentielle est généralement indiquée dans l’hernie discale, l’élongations musculaire et le rhumatisme articulaire aiguë.

L’extrait standardisé d’écorce de Saule blanc :

Le saule blanc est un anti-inflammatoire, par action sur l’IL-1 béta et le NF kappa B (réduction de l’IL-6 et du TNF-α), il réduit l’infiltration des cellules polynucléaires, lisse la muqueuse synoviale, protège contre la formation d’ostéophytes, diminue le gonflement des tissus mous et la résorption osseuse. Il réduit ainsi les taux de médiateurs inflammatoires.

De fait, c’est un excellent antalgique indiqué dans les douleurs dues à l’hernie discale.

L’extrait fluide glycériné d’Harpagophytum :

Cette plante est un puissant antalgique avec une activité anti-inflammatoire par inhibition de la cyclooxygénase-2 (COX-2), efficace dans les douleurs de l’hernie discale.

Sources bibliographiques médicales et essais cliniques :

  • Lombosciatique aiguë commune, Vidal Recos, 2016
  • Guide de l’automédication, Vidal, 2010
  • Sarwar Beg, Suryakanta Swain, Hameed Hasan, M Abul Barkat, Md Sarfaraz Hussain. Systematic review of herbals as potential anti-inflammatory agents: Recent advances, current clinical status and future perspectives. Pharmacogn Rev, 2011
  • Mehdi Shakibaei, David Allaway, Simone Nebrich, Ali Mobasheri. Botanical Extracts from Rosehip (Rosa canina ), Willow Bark (Salix alba), and Nettle Leaf (Urtica dioica ) Suppress IL-1β-Induced NF-κB Activation in Canine Articular Chondrocytes. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine Volume, 2012
  • Sharma S, Sahu D, Das HR, Sharma D. Amelioration of collagen-induced arthritis by Salix nigra bark extract via suppression of pro-inflammatory cytokines and oxidative stress. Food Chem Toxicol, 2011
  • Joydeb Kumar Kundu, Kensese S. Mossanda, Hye-Kyung Na, Young-Joon Surh. Inhibitory effects of the extracts of Sutherlandia frutescens (L.) R. Br. and Harpagophytum procumbens DC. on phorbol ester-induced COX-2 expression in mouse skin: AP-1 and CREB as potential upstream targets. Cancer Letters, 2005

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *