Prendre soin de son foie : 5 gestes simples

detox-foie2

Véritable centrale chimique de notre organisme, le foie assure des centaines de fonctions et son fonctionnement optimal est l’un des piliers de notre santé.
Hypersollicité en permanence, nous avons tout intérêt à prendre soin de notre foie au quotidien. Des gestes simples peuvent y contribuer.

1. Boire

Une hydratation suffisante est essentielle pour permettre au foie d’assurer son rôle de filtration, de transformation et d’évacuation des molécules indésirables.
1,5 L à 2 L d’eau par jour est un minimum.
Pour soutenir la fonction hépatique, un verre d’eau tiède additionné d’un jus de citron le matin à jeun peut s’avérer bénéfique (à condition de respecter son tempérament. En effet les grands nerveux rétractés n’en tireront pas de bienfaits, au contraire !)

2. Manger sain et léger

Notre foie est chargé de plus de 500 fonctions différentes. Il ne chôme jamais puisque c’est lui qui « gère » tout ce que l’on ingurgite !
Alors on a tout intérêt à ne pas le surcharger de xénobiotiques (substances étrangères à la vie), autrement dit alcool, tabac, additifs alimentaires mais aussi tous les polluants (pesticides, herbicides, perturbateurs endocriniens), les hormones et médicaments, etc
De même une alimentation trop grasse ou à fort index glycémique, dépourvue d’enzymes et de vitamines ainsi que les cuissons à hautes températures sont néfastes pour le foie. Elles engendreront de sa part un effort supplémentaire permanent pour évacuer tous ces éléments toxiques.

3. Libérer ses émotions

Les émotions refoulées sont autant d’énergies stagnantes qui entravent la bonne circulation du Qi. Le foie est relié en médecine traditionnelle chinoise à l’énergie de la colère (frustration, irritation, ressentiment, amertume, agressivité, emportement, impatience, indignation, etc.)
Exprimée trop fortement ou au contraire refoulée, la colère impacte le foie et induit des désordres (migraines, troubles digestifs, mal-être.)
Aussi, il est important de trouver les moyens de gérer et libérer ses émotions. Pensez à la Fleur de Bach « Holly » dont l’action est ciblée sur cette émotion.

4. Renouer avec la bouillotte

La bouillotte chaude appliquée sur le foie crée une vasodilation qui soutient le foie dans ses fonctions d’élimination et permet de le désengorger.
Geste simple à effectuer le soir après le dîner, ou tout simplement quand le besoin s’en fait sentir (voir article « La bouillotte, geste naturo »)

5. Détoxifier dès que le besoin s’en fait sentir

Avant de penser à la phytothérapie, très utile pour soutenir et nettoyer son foie (article à venir « Les plantes du foie »), la première des détox passe par un allègement alimentaire.
La langue chargée, la mauvaise haleine, des réveils nocturnes inhabituels, un teint maussade, une sensibilité nauséeuse, une fatigue traînante…Autant de signes qui peuvent nous inviter à s’occuper de notre foie en le mettant au repos.
Le recours à une monodiète (céréales, légumes verts, fruits) ou à un jeûne constitue une bonne option pour alléger le travail du foie.
L’éviction de certains aliments gras, raffinés, d’excitants (café, chocolat, alcool) et d’associations malencontreuses dans des plats peu digestes (crèmes, matières grasses, glucides à fort index glycémiques, etc) permettront déjà à notre foie de souffler un peu, avant d’envisager un nettoyage plus en profondeur.

 

Delphine L., naturopathe

Parlez-en autour de vous !
Ce contenu a été publié dans Compléments Alimentaires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>