Pourquoi soigner une bosse avec arnica montana ?

arnica

Adepte ou non de l’homéopathie, l’arnica montana fait partie des indispensables dans notre trousse de secours quotidienne. Des premiers pas de bébé, à l’apprentissage du vélo, en passant par les chahuts entre copains,… l’arnica a toujours été là pour accompagner nos chères petites têtes blondes dans la découverte de la vie.

Les occasions de tomber et de se cogner ne manquent pas dans la vie d’un enfant. Une chute ou un choc léger au niveau du cuir chevelu ou du front peut provoquer un hématome cutané, soit une belle bosse appelée aussi « œuf de pigeon ».

Comment se forme une bosse exactement ?

La bosse n’est ni plus ni moins qu’un simple hématome, c’est à dire une collection de sang sous la peau. Elle ne survient qu’à la suite d’un choc, le plus souvent violent. Les hématomes spontanés, ne provoquent généralement pas de bosse, mais plutôt des épanchements de sang diffus et pratiquement plan ou des ecchymoses sous la peau.

Néanmoins, une chute chez un enfant peut être grave et demande la plus grande vigilance.
Si la moitié des accidents se solde par des lésions bénignes (contusions, plaies superficielles), nombre d’entre eux cependant sont associés à des conséquences physiques ou psychologiques graves.

À quoi sert l’arnica montana ?

Son indication principale est la traumatologie physique ou psychologique. Pas seulement les coups et bosses de nos chers petites têtes blondes. L’arnica montana favorise la cicatrisation. En plus d’apaiser les douleurs, elle limite les hématomes.

Quelle dose d’arnica montana utiliser ?

Plus c’est local, plus la dilution doit être petite :

  • Bleu, coup, bosse : arnica 5 CH
  • Choc général (opération, grippe, etc…) : arnica 9 CH
  • Deuil récent ou autre choc émotionnel : arnica 15 CH
  • Traumatisme ancien (physique ou émotionnel) : arnica 30 CH

Comment atténuer les symptômes et faciliter la guérison d’une bosse en ayant les bons réflexes ?

  • Appliquez une poche de glace sur la bosse :

Si vous ne possédez pas de poche de glace, appliquez des compresses froides ou un gant de toilette garni de glaçons. Le froid aide à lutter contre la douleur et limite l’extension de la bosse. Ne placez pas directement la glace sur la peau, vous risqueriez de provoquer des engelures, enveloppez-la toujours dans un tissu.

  • Réalisez un pansement compressif :

À l’aide d’une bande ou d’une compresse, réalisez un pansement compressif sur la bosse afin de limiter sa taille. En revanche, ne le laissez pas en place plus de 10 minutes.

  • Faites entrer l’arnica en jeu !

    • Appliquez dès que possible une fine couche d’Arnigel sur la région douloureuse en massage léger jusqu’à pénétration complète. Renouvelez l’application une à deux fois par jour. Arnigel® est un médicament homéopathique traditionnellement utilisé en traitement local pour soulager les bosses. Ne l’utilisez pas chez un enfant de moins d’un an et en présence d’une plaie.
    • Vous pouvez également utiliser des produits comme l’Arnican, la Teinture d’Arnical, l’Arnican freeze craquant qui associe les effets du froid et de l’Arnica.
    • C’est au tour de l’arnica en tube granules 9CH d’entrer en action ! (5 granules 3 à 4 fois par jour).

Même impressionnant un « œuf de pigeon » est généralement bénin et disparaît en quelques semaines. Cependant, il convient de surveiller l’enfant pendant les 72 heures suivant le choc ou la chute, y compris la nuit. Une perte de connaissance, des troubles du comportement (excitation, somnolence, manque de tonus), une perte d’appétit, des difficultés de langage doit alerter et faire l’objet d’une visite chez un médecin ou dans un service de soins d’urgence.

En résumé… l’arnica est à l’homéopathie ce qu’est le doliprane à la chimie, effet secondaire en moins !

 

Clémentine. M.
Naturopathe – Aromathérapeute / Herboriste – Phytothérapeute
Consultante en phyto-aromathérapie Clinique et Ethnomédecine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *