Qu’est ce qu’une huile essentielle « chémotypées » HECT en Aromathérapie ?

Thym à thujanol en floraison

Qu’est ce qu’une huile essentielle « chémotypées » ou HECT en Aromathérapie ?

Il est indispensable de connaître la notion de «chémotype» appelé également chimiotype, de race biochimique définie, dés que l’on aborde l’aromathérapie. Cette précision apportée à l’huile essentielle permet de définir la ou les molécules biochimiquement actives sur un certain nombre de pathologies cliniquement étudiées.

Reconnue internationalement et utilisée largement dans les publications scientifiques et universitaires, la précision du chémotype d’une huile essentielle, associée à la dénomination scientifique latine, permet la parfaite compréhension du mode d’action des huiles essentielles qui aboutira à l’emploi d’une thérapeutique, l’aromathérapie, naturelle, puissante et efficace. Cette identification permet avant tout, de connaître le niveau de qualité d’une huile essentielle. Si, sur le conditionnement de celle-ci, cette information n’est pas précisé, il est fort probable que la qualité de cette huile essentielle soit médiocre.

La mise en évidence du chémotype s’explique par le fait qu’une même plante aromatique, botaniquement définie, synthétise une essence qui sera  biochimiquement différente en fonction du biotope dans lequel elle se développera. Ainsi, la nature du sol, l’altitude, le soleil, les conditions climatiques jusqu’aux populations végétales avoisinantes sont autant d’éléments qui influenceront l’essence fabriquée par la plante.
Une plante aromatique fournira donc des huiles essentielles totalement différentes en fonction de leur lieu de récolte ou d’origine. Biochimiquement différents, deux chémotypes présenteront non seulement des activités thérapeutiques différentes mais aussi des toxicités très variables.

Un exemple parmi d’autres, nous permettra d’illustrer cette notion fondamentale apportée par Pierre Franchomme: l’huile essentielle de THYM.

Le THYM est une plante largement utilisée pour les propriétés thérapeutiques de son huile essentielle. Bien entendu, il existe de multiples biotopes où cette espèce végétale se développe aisément.

La dénomination scientifique latine du THYM est thymus vulgaris, qui s’écrit en italique, comme tous les mots ou expressions en langue étrangère.

1er chémotype: Thym à thujanol Thymus vulgaris CT thujanol (CT4)
Son huile essentielle aux propriétés anti-infectieuses importantes a, de plus,
une action stimulante et régénératrice des cellules hépatiques. Très sûre d’emploi,
elle est dépourvue d’effets secondaires.
2ème chémotype: Thym vulgaire à tymol Thymus vulgaris CT thymol
Fortement antibactérienne, son huile essentielle est aussi caustique pour la peau et hépatotoxique à doses élevées et prolongées.

La non-connaissance de cette notion capitale et le manque de précision laissent la porte ouverte aux échecs thérapeutiques, mais surtout, à la toxicité de certaines huiles essentielles. Ainsi, face à la puissance thérapeutique des HECT, une étude basée non seulement sur le savoir mais aussi sur l’expérience permet une utilisation  optimale pour une médecine naturelle de choc pour le troisième millénaire.

Certains laboratoires entourés de compétence l’ont bien compris et déploient des méthodes d’analyse coûteuse et sophistiquée pour garantir une qualité constante, reproductible et sans reproche. Tous les laboratoires spécialisés dans l’aromathérapie, qui distribuent des huiles essentielles en pharmacie, sont contraints par les autorités Françaises, à fournir un certificat d’analyse pour chaque lot commercialisé. Toutes les huiles essentielles distribuées dans le réseaux officinal, c’est à dire en pharmacie, sont analysées et chémotypées par un laboratoire indépendant, qui délivre ensuite un certificat d’analyse. Ce dernier doit pouvoir être consultable sur demande, pour une transparence optimale entre le distributeur (pharmacien) et le client (patient).

Pour rappel voici les principales familles biochimiques des huiles essentielles en Aromathérapie:

Monoterpènes: stimulants du système immunitaire.
Monoterpénols: composés anti-infectieux, bactéricides, viricides et fongicides.
Sesquiterpènes: légèrement hypotenseurs, calmants et anti-inflammatoires.
Sesquiterpénols: bons toniques et stimulant généraux.
Phénols: fortement anti-infectieux et immuno-stimulants.
Diterpénols: régulateurs hormonaux.
Aldéhydes: elles sont de bons anti-inflammatoires.
Acides: action hypothermique et hypotensives.
Cétones: à faible dose, elles sont calmantes, sédatives, hypothermisantes. A forte dose ou doses répétées, elles sont neurotoxiques, stupéfiantes et épileptisantes, voire abortives.
Esters: propriétés anti-spasmodiques et neurotoniques, excellents rééquilibrants nerveux.
Oxydes: décongestionnant broncho-pulmonaire: mucolytiques et expectorants.
Coumarines: neuro-sédatives, anticoagulantes.
Lactones: action hypothermique et action mucolytique plus puissante que les cétones.
Diones: antispasmodiques et anticoagulantes, moins toxiques que les cétones.

2 commentaires sur “Qu’est ce qu’une huile essentielle « chémotypées » HECT en Aromathérapie ?

  1. Bonsoir
    Je souhaite connaître huiles essentielles chemotypee
    Et pour quel mal?
    Le pharmacien ma venu cela pour defoncé immunitaire.
    Merci de me donner quelques précisions supplémentaire .
    Cordialement
    Francine garcia

    1. Bonjour,
      Parmi les Huiles Essentielles permettant de stimuler l’immunité, on retrouve le Ravintsara et le Tea Tree que vous pouvez appliquer directement sur la peau: 3 gouttes sur les poignets et le thorax. Ou bien en dilution avec de l’huile végétale bio: l‘Eucalyptus Radié, le Thym à Thyjanol,l‘Origan Compact, le Clou de Girofle ou la Cannelle . Si vous choisissez l’une de ces huiles, prenez garde aux éventuelles contres-indications.
      Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *